Make your own free website on Tripod.com
QUÉBEC

PROJET D'EXTRACTION D'HUILE DE LOUP MARIN (Source: Le Bulletin des Agriculteurs)

Québec, le 16 juin 1999 - Le ministre délégué au Tourisme et député des Îles-de-la-Madeleine, monsieur Maxime Arseneau, est heureux d'annoncer que le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, monsieur Rémy Trudel, accorde une subvention de 37 275 $ à l'entreprise de monsieur Hélier Vigneau pour soutenir la réalisation d'un projet expérimental d'extraction d'huile de loup marin.

L'intérêt pour l'huile de loup marin provient de la présence de gras polyinsaturés de type oméga 3, qui présentent des vertus bénéfiques pour la santé.

Cette décision fait suite au consensus qui existe autour de l'intensification de l'exploitation du loup marin. « La transformation accrue du loup marin permettra de générer des retombées économiques intéressantes pour les Îles-de-la-Madeleine et contribuera à la création d'emplois par l'exploitation d'une ressource abondante autour de l'archipel », a déclaré monsieur Arseneau.

Le projet vise à démontrer la faisabilité économique de l'extraction de l'huile en vue de l'exploitation commerciale, après évaluation des résultats du projet. L'intérêt pour l'huile de loup marin provient de la présence de gras polyinsaturés de type oméga 3, qui présentent des vertus bénéfiques pour la santé.

Un projet innovateur

L'entreprise perfectionnera un appareil de déshydratation pour produire des huiles répondant aux spécifications des acheteurs potentiels. Les peaux brutes seront dégraissées à l'aide d'une nouvelle dégraisseuse mécanique capable d'en préserver la qualité. Les gras acheminés à un déshydrateur seront chauffés selon un protocole très précis. Les huiles seront par la suite filtrées, refroidies et décantées pour en évacuer l'eau. Ces échantillons seront acheminés vers des acheteurs pour évaluation.

« Une approche marché, consistant à assurer l'adéquation entre les besoins et les capacités de production, est à privilégier, en particulier pour le loup marin, qui dépend presque exclusivement des exportations pour rentabiliser sa production », a précisé monsieur Arseneau.

Les perspectives de développement

La récupération d'huile de loup marin à des fins de consommation humaine s'inscrit dans les orientations ministérielles et dans le Plan directeur 1998-2003 du Réseau pêches et aquiculture Québec. En effet, ce projet contribuera à accroître la rentabilité du secteur par une utilisation plus soutenue des infrastructures des usines tout en misant sur les espèces en émergence et les produits à valeur ajoutée. Soulignons que le Plan d'action de l'industrie du loup marin de même que le Plan de relance de l'emploi et de l'économie des Îles-de-la-Madeleine privilégient également cette voie.

L'acquisition de matières premières et d'équipement, l'aménagement de l'usine et les frais reliés au transfert technologique seront couverts par le Programme de développement des pêches et de l'aquiculture commerciales.

Site extérieur cité dans cet article :

Ministère de l'agriculture des pêcheries et de l'alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/