Make your own free website on Tripod.com



LA CHASSE AUX PHOQUES DU CANADA ( INCLUANT LE QUÉBEC ), LE PLUS GROS MASSACRE DE MAMMIFÈRES MARINS AU MONDE

Février 2000- Le ministre des Pêcheries de Terre-Neuve, Canada, Monsieur John Efford, a proposé d'interdire la présence de caméramen sur la banquise pendant la chasse aux phoques. Selon lui, les images recueillies ne servent qu'à déformer la vérité.

Vaisseau Terre-Neuvien - Jeune Phoque

Le nombre de phoques massacrés au Canada (incluant le Québec) est passé de 25,175 en l993 puis a presque quadruplé en l995, date à laquelle le gouvernement canadien a commençé à accorder aux chasseurs plus de 3.3 millions de dollars en subventions.

Chasseurs de phoques canadiens

Selon nos gouvernements, cette chasse n'est pas cruelle

Chasseur de phoques du Canada

En l999, d'après des statistiques gouvernementales, plus de 285,000 phoques, y compris des bébés phoques d'une quinzaine de jours, ont été sauvagement abattus au Québec, au nord de Terre-Neuve et au Labrador. Les milliers de phoques mutilés, à qui on n'a prélevé que le coeur, les nageoires, les pénis et qui sont destinés au marché asiatique, jonchent tous les ans les Côtes de l'Atlantique. Ce derniers ne sont pas comptabilisés dans les statistiques gouvernementales et font partie des animaux "perdus ou blessés" .

Cette année encore, soit au début du mois de mars 2002, 275,000 phoques du Groenland, l0,000 phoques à Capuchon et un nombre indéterminé de phoques Gris pourront être légalement abattus durant la chasse commerciale au Canada. La majorité de ces phoques auront moins d'un an.

Même si l'Union Européenne interdit l'exportation des blanchons depuis l983, les chasseurs continuent toujours de massacrer les bébés phoques; ils attendent simplement qu'ils aient atteint leur quinzième jour de vie.

En 1996, une centaine de pêcheurs de Terre-Neuve avaient vendu des peaux de jeunes phoques à Dos Bleu (bébés phoques des banquises de Terre-Neuve et du Québec; ceux du Groenland sont appelés «blanchons»). Environ 25 000 peaux, d'une valeur totale de quelque 800 000 dollars avaient été saisies, puis détruites par Pêches et Océans Canada.

Pour un phoque capturé, 2 à 3 autres phoques sont tués sans être comptés

L'argent n'a pas d'odeur

Un bébé phoque pourri sur une plage de Terre-Neuve après le massacre

Pour permettre aux hommes de continuer à dévaster les fonds de la mer tout en profitant des débouchés commerciaux que représentent le massacre des phoques, le Canada ( incluant le Québec ) accuse les phoques du manque de poissons, la morue en particulier. Or il n’a jamais été prouvé que les phoques étaient responsables du manque de poissons et plusieurs scientifiques reconnaissent que l’espèce consomme peu de morue.

Les nageoires coupées pour le commerce asiatique, ce jeune phoque pourri sur la grève

La pêche intensive, pratiquée à outrance dans les eaux canadiennes est la vraie coupable de la disparition quasi-complète des stocks de morue.

Pour pouvoir continuer à perpétrer cet horrible massacre, le Canada ( incluant le Québec ) invoque les prétextes de la surpopulation des phoques même s'il est connu que les espèces en surnombre n'ont jamais eu besoin de l'intervention de l'Homme pour s'auto-réguliser

L'unique raison de ce massacre c'est l'argent que rapporte le phoque

En l998, le Canada a signé une entente avec des acheteurs de phoques Chinois pour l'achat de plus de 2,000 phoques canadiens par mois destinés au marché asiatique. Cette affaire rapporte à chaque chasseur la somme d'environ $50.00 par phoque.

Avec un appui financier de 800000 dollars du gouvernement du Québec, l'entreprise Tamasu des Îles-de la-Madeleine au Québec commencera dès ce printemps (2002) à extraire sur une base industrielle l'huile de phoques. Cette huile sera destinée aux marchés canadien et internationaux.

Phoque mutilé seulement pour ses organes

Le gouvernement de Terre-Neuve compte élargir l'industrie de la chasse aux phoques. Il croit qu'au cours des prochaines années, l'industrie pourrait atteindre une valeur de 100 MILLIONS DE DOLLARS EN RÉCOLTANT ET EN TRANSFORMANT JUSQU'À 400,000 PHOQUES. Un large éventail de produits, notamment des produits plus traditionnels à base de viande, de fourrure et de peaux sont actuellement offerts, mais on commercialise aussi de nouveaux produits comme des concentrés de protéines, des acides gras oméga-3 et d'autres acides gras utilisés comme suppléments nutritifs.

Après le carnage, des milliers de phoques laissés pour compte, non-comptabilisés dans les statistiques gouvernementales.

Phoque mutilé gisant sur la grève après le massacre

Même si le gouvernement canadien ( incluant le gouvernement du Québec ) et la presse canadienne évitent de nous parler de ce massacre, il existe toujours et s'est terriblement amplifié au cours des années

Phoque mutilé pour ses organes. Le reste de son corps pourri sur la plage

Jeune bébé phoque mutilé pour ses organes. Il pourri sur la plage

Après le massacre, des milliers de phoques mutilés retrouvés sur les grèves de l'Île-du Prince-Edouard et du Cap-Breton

Après le massacre, un blanchon pourrissant sur la plage

À part le Canada ( incluant le Québec ) , participent également à ce gigantesque massacre: la Norvège, la Russie, la Namibie, le Groenland et l'Islande .



Pour en savoir plus, S.V.P. lisez les articles suivants






Quelques sites à consulter:




Pour aider ces animaux, demandez s'il-vous-plaît à vos
ami(e)s de visiter cette page et de faire parvenir les lettres suggérées.

NomCourriel
Vous:
Votre Ami(e):

Retour au Menu

Cette page a été mise à jour le 27 février 2002